L’origine de la psychanalyse en bref

0

La psychanalyse est basée sur les travaux de Sigmund Freud. Il observe que nous savons très peu de choses sur les facteurs qui déterminent nos émotions et nos comportements. Cependant, nous avons tendance à croire que nous les connaissons tous. Il comprend qu’il y a un conflit entre ce que nous savons et ce que nous ne savons pas et il explique que ce conflit peut nous faire souffrir et nous rendre malade.

Notre souffrance prend parfois des formes clairement identifiables telles que la dépression, la phobie, les TOC, l’anxiété, le stress, la faible confiance en soi, les difficultés au travail, les problèmes d’amour et ainsi de suite.

Freud a inventé la psychanalyse comme un outil pour étudier le psychisme. Avec elle, il a tenté de combler le fossé entre ce qu’on l’on sait et ce que l’on ne sait pas.

Par ailleurs, Jacques Lacan a été parmi les plus influents des élèves de Freud. Lacan tourne son attention vers l’être parlant. Une personne qui parle exprime toujours une vérité, même s’il ne l’a reconnaît pas comme telle, ou si parfois il tente délibérément de mentir ou de l’oublier. Dans la psychanalyse lacanienne, l’accent est mis sur ce que dit l’analysant et sur les mots qu’il choisit. Il y a un sens à ces mots et l’on peut trouver une vérité en eux.

Kathy Saada, psychologue et psychanalyste à Paris, nous explique que la tâche de l’analyste est d’aider à identifier et mettre en lumière cette vérité. Pour plus d’informations à ce sujet, vous pouvez consulter son site internet : http://www.psychologuepsychanalyste.fr.

Partager.

Les commentaires sont fermés.